T3 - Amélioration des connaissances sur les salmonidés migrateurs

Modèle d'évaluation des stocks de salmonidés migrateurs : Amélioration des connaissances sur les salmonidés migrateurs

Cet axe consiste à recueillir des données sur la survie des salmonidés en mer et à modéliser des données historiques des cinq rivières « Index » afin de développer un modèle de prédiction de l’abondance des salmonidés. L’analyse d’une collection historique d’écailles de salmonidés adultes fournira de nouvelles informations sur les changements à long terme dans les taux de croissance, le sexe ratio mâle/femelle et la fécondité des salmonidés. Ces informations seront intégrées aux modèles utilisés pour assurer la gestion des stocks de salmonidés en Angleterre et en France.

Pour en savoir plus sur le contenu de cet axe de travail

SAMARCH T3

Céline THERIN a rejoint le projet SAMARCH en novembre 2018 en tant que doctorante à l’INRAe à Rennes.

Sa recherche doctorale s'appuie sur l'analyse de la collection historique d'écailles de salmonidés de 5 rivières index de la Manche (Scorff, Oir, Bresle, Frome et Tamar) pour décrire les changements des schémas de croissance en mer dans l'espace et le temps. Le travail consiste à étudier si des schémas de croissance synchrone peuvent être détectés entre des populations se reproduisant dans différentes rivières mais partageant un environnement marin commun pendant la phase de migration marine et comment les changements du milieu marin influencent la croissance, la survie, l'âge à maturité et la fécondité chez les salmonidés migrateurs (saumon atlantique et truite de mer).

Des premiers résultats ont été publiés en septembre 2020 lors d’un colloque sous forme de poster.

 Télécharger le poster des travaux menés ar Céline THERIN et les 1ers résultats

 

Résumé :

Le déclin récent de l'abondance du saumon atlantique et des changements concomitants dans le cycle biologique peuvent résulter d'un déclin des conditions de croissance pendant la migration marine.

La littérature disponible suggère l'existence d'une norme de réaction spécifique au sexe liant la maturation à la croissance en mer. Cependant, la mesure dans laquelle ce mécanisme explique les variations d'âge à la maturité reste incertaine.

En utilisant une collection historique d'écailles (1987-2017) de la rivière Sélune (France), nous avons montré que la croissance marine a diminué au cours du premier été et est restée stable pendant les périodes suivantes en mer. Les résultats soutiennent l'hypothèse d'une norme de réaction probabiliste spécifique au sexe, la probabilité individuelle de revenir après un an en mer augmentant lorsque la croissance estivale augmente. Les femelles peuvent avoir besoin d'une croissance plus élevée que les mâles pour atteindre le seuil de maturation, avec des preuves d'un changement de la norme de réaction au fil du temps vers une maturation plus précoce ces dernières années.

Ce mécanisme est susceptible de contribuer au déclin de la proportion de poissons revenant après un an en mer, comme observé dans la population de Sélune et dans de nombreuses autres populations du sud de l'Europe.

SAMARCH T3 3

 

Source : Le changement à long terme de la croissance marine module le calendrier de maturation du saumon atlantique. Septembre 2020.

Cécile Tréhin1, E. Rivot1,2, V. Santanbien1, L. Lamireau3, L. Meslier1, A-L. Besnard1, S.D. Gregory4, M. Nevoux1,2

1ESE, Institut Agro, INRAE, Rennes, France; 2Management of Diadromous Fish in their Environment, OFB, INRAE, Institut Agro, UNIV PAU & PAYS ADOUR/E2S UPPA, Rennes, France; 3U3E, INRAE, Rennes, France; 4Salmon and Trout Research Centre, Game and Wildlife Conservation Trust, Wareham, UK