Les truites de mer sont peu abondantes en Bretagne, comme en témoigne le suivi des déclarations des captures de truites de mer du Centre National d'Interprétation des Captures de Salmonidés migrateurs (CNICS). Depuis 1996, le bilan s'élève en moyenne à 23 déclarations de captures de truites de mer sur les cours d'eau bretons. Plus de 70% des truites ont été capturées dans les cours d'eau du nord de la Bretagne, plus particulièrement sur les fleuves côtiers du Douron, du Léguer et de l'Aber Ildut. Au niveau national, les déclarations de captures de truites de mer en Bretagne représentent seulement 6,5% Néanmoins, les captures de truites de mer, faisant l’objet de déclarations volontaires, sont vraisemblablement sous-évaluées, ce qui ne facilite pas la visualisation de la distribution de cette forme de truite et l’estimation de leur abondance.

En cliquant sur cette iframe, les cookies seront déposés

Les truites de mer capturées sont en majorité des individus d’un hiver de mer (41 % des déclarations) et des finnocks (16 %), c’est-à-dire des individus remontant en eau douce après 2 ou 3 mois de croissance en mer. La structure en taille est très étendue, allant de 32 cm à plus d’1 mètre ! Mais, la plupart des individus capturés mesure entre 30 et 55 cm. La majorité des truites de mer capturées ne s'est jamais reproduite (45%). Mais un individu s’est tout de même reproduit 4 fois avant d’être capturé !

L’abondance des truites de mer est peu connue dans les rivières bretonnes mais, est très faible comparativement aux cours d'eau normands. Les raisons sont mal connues mais la présence de la forme marine de la truite en cours d'eau dépendrait des conditions environnementales en eau douce et en mer.