Retour sur 30 ans de déclarations de captures de saumon et de truite de mer en Bretagne

Publié le 7 Janvier 2021 dans Actualités
Retour sur 30 ans de déclarations de captures de saumon et de truite de mer en Bretagne

Les déclarations de captures de salmonidés migrateurs par les pêcheurs à la ligne en eau douce sont pour le saumon atlantique, obligatoires depuis 1987 et pour la truite de mer, volontaires depuis 1992.

Ce recensement permet au Centre National d’Interprétation des Captures de Salmonidés migrateurs (CNICS) d’évaluer les prélèvements par pêche aux lignes et de caractériser la taille, le poids et l’âge des individus capturés. Le CNICS assure également pour le saumon, le suivi des pêcheries en temps réel afin de fermer la pêche en cas d’atteinte du Total Autorisé de Captures (TAC) permettant ainsi d’assurer la pérennité des populations.

De fortes variations des captures de saumon d’une année sur l’autre

En Bretagne, le nombre de captures aux lignes des saumons varie d’un rapport 1 à 5 entre 1987 et 2019 (minimum de 526 en 2019 et maximum de 2 971 en 1994). Ces fluctuations annuelles dépendent des variations naturelles du stock mais également de la capturabilité du poisson (date d’ouverture, mode de pêche, conditions hydrologiques, température de l’eau …).

Globalement depuis 1987, les captures aux lignes de saumon diminuent. Cette baisse est surtout liée à la diminution des captures aux lignes des castillons dont l’origine peut être multiple : effort de pêche sur les castillons moindre, baisse des effectifs de castillons... Ceci étant, la part de ces derniers dans les captures à la ligne de saumon demeure plus élevée que celle des saumons de printemps (à l’exception des années 2010 et 2018).

Evol captures SAT CNICS

Captures des saumons déclarées par les pêcheurs amateurs aux lignes sur les cours d'eau bretons depuis 1987 (l'effectif est représenté par un histogramme (bleu foncé : saumons de printemps / bleu cair : castillons), la moyenne des effectifs des 10 années précédentes par une barre orange et le nombre de pêcheurs par une ligne verte)

(Source : CNICS - FNPF, 2020)

Près d'un quart des captures de saumon déclarées sur l'Ellé

L’Ellé est, quelle que soit l’année, le bassin où est déclaré le plus de saumons : à l’échelle régionale, 23% des déclarations proviennent de l’Ellé sur la période 2010-2019 ! D’ailleurs au niveau régional, près de 25% de la production de juvéniles de saumon provient du bassin de l’Ellé. Ceci explique peut-être cela…

Répartition des captures déclarées de saumon par bassin sur la période 2010-2019 sur les cours d'eau bretons (© CNICS - FNPF, 2020)

Le Léguer, le Blavet et l'Odet suivent loin derrière (en moyenne, 5 à 10 % des déclarations sur la période 2010-2019).

Un faible taux de retour des déclarations de truites de mer en Bretagne

Les captures déclarées de truites de mer sont faibles en Bretagne, de l’ordre de 6 (1998) à 69 (1996). En moyenne, 70% des truites de mer sont capturées dans un cours d’eau du Nord de la Bretagne : Aber Ildut, Douron, Flèche, Léguer.

Malheureusement, le faible retour des pêcheurs affecte la précision des données. L'amélioration de la participation des pêcheurs de truite de mer est essentielle pour augmenter le nombre et la qualité des informations recueillies.

Dans le cadre du programme européen SAMARCH (Salmonid management round the Channel - Gestion des salmonidés dans la Manche), BGM et Seinormigr, en partenariat avec les fédérations de pêche, ont sollicité la collaboration des pêcheurs pour récolter des écailles de leur prises notamment pour identifier les rivières de naissance des truites de mer adultes et définir la dispersion de la truite entre rivières et entre rivière et mer.

Nous comptons sur vous pour nous adresser les écailles de saumons et de truites de mer adultes nécessaires à la caractérisation des différents stocks présents en Bretagne !

Pour aller plus loin…