Conférence 'Les poissons migrateurs amphihalins - état des connaissances, de nos rivières au milieu marin'

Publié le 21 Décembre 2018 dans Actualités
Conférence 'Les poissons migrateurs amphihalins - état des connaissances, de nos rivières au milieu marin'

Anthony Acou, docteur et ingénieur de recherche au MNHN et Gaëlle Germis, directrice de BGM, ont animé la conférence "Les poissons migrateurs amphihalins : état des connaissances, des rivières au milieu marin" le 3 décembre à Pont-Scorff dans le cadre des Lundis de la mer.

Les poissons migrateurs amphihalins présentent la particularité d'effectuer des migrations entre le milieu marin et l'eau douce pour accomplir leur cycle de vie. 2 catégories d'espèces amphihalines sont présentes en France métropolitaire : les espèces anadromes se reproduisent en rivière et grandissent en mer (le saumon, les aloses, la truite de mer et les lamproies) tandis que les espèces catadromes ont un cycle inversé (l'anguille, le flet et le mulet porc).

Le cycle de vie complexe de ces poissons les rend particulièrement vulnérables aux pressions d'origine humaine (surpêche, dégradation des habitats essentiels, présence des barrage...) qui s'exercent sur l'ensemble de leur cycle de vie biologique. Autrefois abondantes, les populations de poissons migrateurs sont aujourd'hui en danger. Il est nécessaire de bien comprendre leur dynamique de population pour mieux les protéger.

L'écologie des espèces amphihalines au cours de la phase continentale (eau douce) est relativement bien documentée grâce aux nombreux suivis (dispositifs de comptage et des suivis par pêche électrique) réalisés sur tout le territoire depuis plus de 20 ans. En Bretagne, les poissons migrateurs sont particulièrement bien observés, comme en témoigne par exemple le suivi mené sur le saumon du Scorff depuis 1994.

A l'opposé, les phases marines et, dans une moindre mesure estuarienne, du cycle de vie des amphihalins sont à ce jour extrêmement mal connues en raison de la difficulté de capturer ces poissons avec les engins de pêche classiquement utilisés en mer et de leur faible valeur commerciale (espèces peu débarquées). Ce manque de connaissance est particulièrement préjudiciable pour ces espèces, puisqu'il est difficile de les gérer durablement sans prendre en compte leur phase marine...

Une fois par mois, la Maison de la Mer propose un rendez-vous au public pour débattre avec des chercheurs ou des experts de questions relatives à la pêche maritime, à l'industrie navale et au littoral.

Les rencontres ont lieu de 18h30 à 20h soit à Lorient, soit dans d'autres communes de Lorient agglomération.

L'entrée est libre dans la limite des places disponibles.

Voir le programme des lundis de la Mer