CONSULTATION DU PUBLIC sur le projet d'arrêté encadrant la pêche du saumon en eau douce

Publié le 15 Janvier 2018 dans Actualités
CONSULTATION DU PUBLIC sur le projet d'arrêté encadrant la pêche du saumon en eau douce

La consultation du public sur le projet d'arrêté préfectoral encadrant la pêche du saumon en eau douce sur le territoire du COGEPOMI des cours d'eau bretons est ouverte du 15 janvier au 5 février 2018 inclus :

Accéder à la consultation

 

Depuis 1996, une gestion quantitative des stocks de saumons est mise en place dans le cadre de la pêche de loisirs du saumon en eau douce sur le territoire du COGEPOMI des cours d'eau bretons. Son objectif est de contrôler les prélèvements sur les stocks de saumons afin de garantir la préservation de l'espèce tout en maintenant une activité de pêche.

Cette gestion se base sur une méthode scientifique utilisant les surfaces de production et les indices d'abondance de juvéniles de saumons par cours d'eau. Cette méthode définit un maximum d'oeufs prélevables, converti en totaux autorisés de captures (TAC) pour les saumons de plusieurs hivers de mer (saumons de printemps) et pour les saumons d'un hiver de mer (castillons).

Les TAC sont régulièrement révisés pour tenir compte de l'évolution des stocks et des habitats disponibles pour la reproduction et la croissance des juvéniles de saumon. Les dernières valeurs de TAC avaient été validées jusqu'à fin 2017.

 

Les valeurs de TAC actualisées ont été validées par le COGEPOMI des cours d'eau bretons le 17 novembre 2017 (Télécharger la note sur la mise à jour des TAC de saumon). Il est donc proposé d'appliquer ces valeurs pour les saisons de pêche 2018-2020 :

  • le TAC castillons a été ajusté pour tenir compte de la surestimation du nombre de castillons prélevables liée à la méthode.
  • les pêcheurs de loisirs ont souhaité l'instauration d'un quota de pêche par pêcheur et par an dans le but de partager la ressource. Il a été ainsi retenu un quota de 6 saumons, dont 2 saumons de printemps maximum, par pêcheur et par an.
  • Il est proposé d'imposer un délai de déclaration de 2 jours ouvrés afin de garantir un bon suivi des captures.

Télécharger le projet d'arrêté

 Pour en savoir plus la gestion du saumon par TAC